Changer la taille des caractères :   agrandir agrandir diminuer
Accueil Contact Imprimer Favoris Marchés publics
 

Balcon de la baie

 

Balcon
 
 

Vue sur les polders et la Baie du Mont Saint-Michel à partir du belvédère de Roz-sur-Couesnon
 
 
Le balcon de la baie, également appelé Massif de Saint-Broladre, est un petit massif granitique de forme ovale allongée selon la direction Est-Ouest. Le balcon est un des points les plus hauts aux alentours de la Baie du Mont-Saint-Michel. Son sommet se présente comme un plateau assez faiblement ondulé dont les points les plus hauts sont à peu près à 90 mètres au-dessus du niveau de la mer. Ce massif est perceptible depuis de nombreux points du territoire et montre notamment une forte présence paysagère depuis les marais, les polders et la zone côtière.
Il constitue donc un repère géographique et paysager important d’autant plus marqué du fait que ces versants abrupts sont couverts de boisements denses qui contrastent nettement avec les espaces ouverts des environs.

La bordure septentrionale du massif constitua manifestement une falaise donnant sur la mer lorsque celle-ci n’était pas encore remplacée par les atterrissements qui ont constitué le marais de Dol.

Le sommet du plateau que l’on appelle « le terrain » par opposition au marais, est occupé par une activité agricole intense et comporte de nombreux ruisseaux creusant les vallonnements pour se poser en étangs sur les espaces plus plats. Le bocage y est dense, ponctué par des bois et surtout des bosquets nombreux.

Quelques friches ponctuent également le paysage. Ces terres non cultivées depuis plusieurs années sont colonisées par une végétation spontanée où dominent les semi-ligneux comme l’Ajonc d’Europe. Ces friches constituent des refuges favorables à un grand nombre d’espèces animales. Insectes, oiseaux, rongeurs, reptiles et ongulés y trouvent nourriture et souvent un lieu de reproduction.

Contrairement aux marais ou aux polders, l’élevage reste sur le terrain, l’activité principale et représente 90 % de l’agriculture du massif. Cet élevage est tourné vers la production laitière. Les races essentiellement utilisées sont la Prim’holstein et la Normande. La production de viande est également présente. Quelques cultures (céréales et légumes), environ 10 % de l’activité agricole sur le massif, est présente notamment vers St-Georges-de-Gréhaigne.

De ce massif, vous découvrirez de nombreux panoramas sur la Baie du Mont-St-Michel. Aux abords de la mairie de Roz-sur-Couesnon, ne ratez pas le belvédère qui surplombe les polders. D’ici vous devinerez la géométrie des champs formant une mosaïque de cultures.
Les digues qui ont permis la poldérisation se distinguent également dans le paysage : Sur la digue de la Duchesse Anne se dresse une ligne de peupliers. Celle du front de mer sépare les polders des herbus.