Changer la taille des caractères :   agrandir agrandir diminuer
Accueil Contact Imprimer Favoris Marchés publics
 

Breizh Bocage

 

Création d'une haie à plat
 
 

Création d'une haie sur talus
 
 

Rencontre d'un agriculteur sur son exploitation
 
 

Zone ouverte
 
 

Bocage dégradé
 
 
Breizh Bocage restaure le bocage breton

Pour le promeneur, le pêcheur ou le chasseur, le bocage constitue un cadre de verdure où l’on vient se détendre, se dépenser, ou encore contempler une nature en perpétuelle évolution. Pour l’agriculteur, il est au contraire un espace de travail et de production ou cohabitent cultures et arbres des haies. Entre utilisateurs occasionnels du weekend et gestionnaires quotidiens, les visions diffèrent, mais chacun s’accordent à penser aujourd’hui que le bocage est un héritage dont le devenir conditionne la qualité des paysages de demain (L’Arbre et la Haie, Philippe Bardel).

La déconnexion du réseau de haie fragilise le bocage et accélère sa disparition. Le maillage bocager permet de mieux protéger les troupeaux des intempéries, les cultures du vent et du froid, les sols de l’érosion, l’eau des polluants et de créer un habitat pour une flore et une faune variée. Le bocage constitue donc un paysage d’exception qu’il faut préserver, voire reconstituer à certains endroits.


Dans la continuité de la politique du Conseil Général d’Ille-et-Vilaine pour la reconstitution du bocage, la Communauté de Communes Baie du Mont Saint-michel s’est lancée depuis mai 2011 dans le programme régional Breizh Bocage (2011-2014). La restauration du bocage et le développement de la filière bois-énergie sont les objectifs principaux de ce programme. Les travaux bocagers réalisés dans le cadre de ce programme permettront à terme de limiter l’érosion, d’améliorer la qualité de l’eau, et de reconnecter les haies entre elles pour favoriser les flux de biodiversité (corridors écologiques).


Des travaux de reconstitution du bocage financés en partie par la Communauté de Communes, le Conseil Général d’Ille et Vilaine, le Conseil Régional de Bretagne, et l’Union Européenne (Feader).

Breizh Bocage se déroule en partenariat avec le monde agricole. La restauration du bocage est nécessaire et urgente mais ne présente aucun caractère obligatoire, les travaux bocagers se font sur la base du volontariat.
L’originalité du programme est la prise en charge des travaux par les collectivités : un financement FEADER de l'Europe à hauteur de 50 % est complété par la Région, le Département et la Communauté de Communes. Les opérations prises en charge sont les suivantes : fournitures et pose des plants, fourniture du paillage et des protections anti-gibier, travaux du sol, entretien les trois premières années.

Travaux sur les haies existantes :
• Regarnis de haies
• Travaux à vocation hydraulique : déplacement d’entrées de champs, fermeture de brèche…
• Taille des haies de moins de 10 ans

Travaux neufs :
• Création de haie : débroussaillage, travaux du sol, fournitures des plants et plantation, fourniture et pose du paillage et des protections anti-gibiers
• Création de talus
• Entretiens des haies les trois premières années (entretiens, taille de formation…)

Les travaux de plantation sont entièrement réalisés par des professionnels entre novembre et mars. Les arbres et les protections anti-gibier sont fournis par un pépiniériste et les travaux de plantation (débroussaillage, travail du sol, plantation…) sont réalisés par une équipe de paysagistes.

Les coûts à la charge du demandeur sont les suivants :

Création de haies à plat ou sur billon : 0.75 € par mètre linéaire
Création de haies sur talus : 1 € par mètre linéaire
Entretien des haies de 3 à 10 ans : 0.30 € par mètre linéaire

Un projet concerté entre agriculture et territoire

L’objectif de Breizh Bocage est d’orienter la restauration du bocage selon deux démarches : une démarche scientifique pour identifier les zones à replanter prioritairement; et une démarche en concertation avec le monde agricole.

En 2008, un diagnostic bocager a donc été réalisé et a permis de caractériser l’état du maillage bocager, d’identifier les zones de bocage dégradées, sensibles à l’érosion et susceptibles d’entraver la qualité de l’eau. Ce diagnostic a défini sept communes prioritaires pour la restauration: Sains, La Boussac, Pleine-Fougères, Broualan, Trans-la-Forêt, Vieux-Viel, Sougéal. Les zones à replanter prioritairement sont définies dans la carte ci-après. Cette carte n’a aucune valeur réglementaire, elle permet de guider la plantation grâce à une démarche plus scientifique, plus active et favorisant la concertation. Ce diagnostic sera approfondi au cours des trois années à venir par le technicien bocage qui se déplacera sur le territoire de la Communauté de Communes de Pleine-Fougères pour caractériser, avec plus de précisions, le maillage bocager (essence, état sanitaire…). Il réalisera parallèlement un projet souhaitable indiquant les aménagements bocagers requis pour l’amélioration du maillage bocager.


Breizh Bocage souhaite également impliquer au maximum les agriculteurs afin d’établir des stratégies de restauration du bocage tenant compte de leurs attentes et de leurs projets. Il s’agit à terme de développer un groupe d’agriculteurs pour dynamiser le développement de la filière bois-énergie et organiser une action originale de rénovation du maillage bocager. Pour sensibiliser les agriculteurs, le programme Breizh Bocage est présenté aux agriculteurs du canton de Pleine-Fougères lors de réunions publiques dans les mairies des différentes communes.

Pour participer au programme, vous pouvez contacter le technicien bocage de la Communauté de Communes Baie du Mont Saint-Michel : 02 99 48 76 42 / bocage@cdc-baiedumontsaintmichel.fr